La Celle Sur Morin La Celle Sur Morin La Celle Sur Morin La Celle Sur Morin La Celle Sur Morin La Celle Sur Morin La Celle Sur Morin La Celle Sur Morin
Réduire la taille du texte
 
La Celle sur morin, commune de 756 hectares et de 1322 habitants, située au Nord du Département, dans l'arrondissement de Meaux, est un petit village qui regroupe cinq hameaux : La Celle en Bas où se situent la mairie, l'école et l'église ; La Celle en Haut, Courbon, La Villeneuve et Le Mesnil.
Le Grand Morin traverse La Celle en Bas et forme une île aménagée pour les promeneurs.
Le Patrimoine
Un peu d'histoire ...

EGLISE ET ABBAYE

Le nom de 'La Celle' qui vient du latin cella, 'petite chambre' indique que se fixa très tôt en ce lieu une communauté monastique, ce qui est confirmé par l'histoire. On sait que fut fondée vers le VIIème siècle, une abbaye bénédictine sur le tombeau de Saint Blandin. Elle s'élevait sur l'île du Grand Morin à La Celle en Bas. Il y aurait eu à l'origine une petite chapelle dédiée à Saint-Pierre, par l'ermite qui s'y était retiré. Le renom de celui-ci ayant attiré des pèlerins à l'oratoire, une église remplaça le premier édifice.
A cette église succéda une véritable abbaye dont la fondation doit être attribuée aux Comtes de Dammartin. L'abbaye fut cédée en 1802 à l'abbé de Marmoutiers (près de Tours) pour y réformer les religieux et faire de la maison un prieuré. Dans la seconde moitié du VIIIème siècle, le prieur Gauthier fit refaire le dortoir, le cloître, le chapître, le réfectoire et le choeur de l'église. L'abbé de Rebais, Jean III, exhuma en 1473 le corps de Saint Blandin et en distribua les reliques aux paroisses voisines.
Des bénédictins anglais, réfugiés en France, devinrent concessionnaires de l'abbaye de La Celle, suite à un accord avec l'abbé et les moines de Marmoutiers.
En 1702 et 1703, des bulles pontificales et des lettres patentes du roi attribuèrent la mense prieurale au Séminaire des Missions Etrangères à Paris.
Définitivement fermés à la Révolution, comme tous les bâtiments monastiques, les bâtiments disparurent au cours du XIXème siècle et dès 1885, on ne signalait plus que des ruines.

L'église de La Celle date du XIIème siècle. Bien qu'elle ait été restaurée au XVIème siècle, cette église conserve les caractéristiques d'une église romane, à l'extérieur.


 
LES MOULINS

Au 3e siècle, les Romains donnèrent la vallée du Grand Morin à un peuple d'origine germanique, les Morains qui y développèrent l'industrie hydraulique.
De nombreux moulins furent construits sur ses rives jusqu'au 15ème siècle. Soixante dix moulins à blé, à tan, à huile, à papier ou encore à draps étaient recensés sur le Grand-Morin et vingt-cinq sur son affluent, l'Aubetin.

Cet ancien moulin (photo ci-contre), doté d'écluses et situé sur le Grand Morin à La Celle en Bas en est un exemple.
Son fonctionnement était le suivant : l'eau du Morin actionnait les meules qui broyaient le grain jusqu'à le transformer en farine.
 
FLEURISSEMENT DE LA COMMUNE

La mise en valeur du village est très importante grâce à un fleurissement très présent.
Après deux fleurs obtenues en 2005 et 2008, la commune a obtenu sa 3ème fleur, en 2012, au concours régional des villes et villages fleuris.
La commune est engagée depuis de nombreuses années dans la protection de l'environnement et les efforts ont été récompensés.


 
 


 
Epouvantail réalisé par les enfants de l'école en 2017 à l'occasion du concours organisé par Jardiland de Mouroux.

L'épouvantail est arrivé 2e du coucours. Les enfants étaient très fiers.